vendredi 7 juillet 2017

La prochaine et 9√®me √©dition du salon Singuliers Objets quitte Fontenay-aux-Roses et poursuivra son aventure les 9 et 10 d√©cembre 2017 dans les beaux espaces de la Maison des Arts du Plessis-Robinson. Une s√©lection de 30 merveilleux cr√©ateurs, professionnels des m√©tiers d'art, dans toute leur diversit√© et modernit√©, des d√©monstrations et ateliers, un esprit de f√™te et de d√©couverte... voil√† le programme!
On se fait beaux, et on vous donne rendez-vous à la rentrée pour découvrir, tout au long de l'automne notre affiche, nos partenaires, nos exposants et le making-off d'une édition que nous voulons exceptionnelle!

Bel été!...

mardi 9 mai 2017

Candidatez pour l'édition #9 / 9 et 10 décembre 2017


Prochaine édition en taille XL à la Maison des Arts du Plessis-Robinson, les 9 et 10 décembre 2017... 30 créateurs, des ateliers et des démonstrations!

Il reste quelques places pour les créateurs (hors bijoux et céramique), si vous êtes professionnel des métiers d'art et de création, candidatez!
Pour recevoir de dossier de candidature, faites-nous un mail à singuliersobjets@gmail.com

vendredi 5 mai 2017

Révélations!

C'est un grand moment que tous les amateurs de design et de métiers d'art ne manqueraient sous aucun prétexte: la biennale Révélations, au Grand Palais, qui s'est ouverte hier, et qui dure jusqu'à lundi 8 mai.
Un rendez-vous, comme on dit... 
Donc: on y est allés, en avant-première!

R√©v√©lations, c'est tout d'abord l'occasion de d√©couvrir des objets extraordinaires dans l'√©crin de la grande nef du Grand Palais, sa verri√®re m√©tallique, sa lumi√®re naturelle, et ses volumes vertigineux. Quoi de mieux pour pr√©senter des mati√®res travaill√©es jusqu'√† la perfection? 


Retour en images sur notre exploration des diff√©rents espaces, o√Ļ cr√©ateurs, galeries et √©diteurs proposent des objets singuliers et souvent exceptionnels.

Broderie de Célia Widemann - Tableaux textiles de Françoise Tellier-Loumagne - Céramiques d'Agnès Nivot
Porcelaine de Nathalie de Smedt - Cristal soufflé de Mathilde Caylou - Sculpture bois de Cristian Salineros
C√©ramiques d'Agn√®s Nivot - Mosa√Įque d'Ariane Blanquet - Luminaire Semeur d'√©toiles
Panneau textile de Sandrine Pincemaille - Sculpture papier de Lison Barbier - Porcelaines d'Andreas Steinemann
Revue de détails... Pour savoir regarder la matière, le travail de la main, l'oeuvre de patience.

Broderie de Célia Widemann

Mosa√Įques d'Ariane Blanquet

Fleur en vannerie de crin de cheval - pavillon du Chili, invité d'honneur de la biennale
La biennale Révélations a lieu au Grand Palais, à Paris, jusqu'au 8 mai.
Ateliers pour enfants, visites guidées, conférences, toutes les infos sont ici.

mardi 28 février 2017

Un printemps sans SO

Chers créateurs et artisans d'art, vous êtes nombreux à nous demander quand aura lieu l'édition du printemps et à nous demander le formulaire de candidature.
Cher public, vous √™tes nombreux aussi √† nous demander quand aura lieu la prochaine √©dition, et o√Ļ...
Nous sommes impressionn√©s par l'int√©r√™t suscit√© par notre √©v√©nement, cot√© public comme c√īt√© cr√©ateurs. Cela nous motive √©videmment √† poursuivre l'organisation de Singuliers Objets... oui nous avions des doutes car nous passons beaucoup de temps jusqu'ici non r√©mun√©r√© et surmontons beaucoup de difficult√©s avec peu de moyens, car les soutiens sont encore trop rares du c√īt√© des villes et des institutions du 92 (Communaut√© d'agglo, Chambre des M√©tiers...). En tous les cas pour nous, c'est tr√®s dur, il faut le savoir.
Mais ça vient! Les choses bougent, il le faut et nous vous incitons à vous mobiliser, à faire remonter votre envie de voir les créateurs exposer dans des lieux institutionnels, à voir les métiers d'art en pleine lumière dans les lieux culturels... même en banlieue! Nous sommes le Grand Paris, et Singuliers Objets a déjà ouvert une magnifique (mais toute petite) voie dans ce territoire de demain et auprès de ses habitants. Exprimons cette volonté de voir fleurir les métiers d'art et de création!
Tout √ßa pour vous dire que: notre √©dition du mois de mai n'aura pas lieu car nous travaillons ardemment √† une refonte ambitieuse de notre salon pour No√ęl 2017  Il nous faut du temps, des √©changes, du recul. Il faut aussi savoir dire stop, refuser d'organiser une √©ni√®me √©dition dans une salle de 100 m2 √©clair√©e au n√©on avec 13 cr√©ateurs, alors que nous avons tous envie d'autre chose, de vous accueillir mieux, plus nombreux, avec un beau plan de communication, etc...
Voilà voilà! C'est un peu triste, nous sommes un peu déçus aussi que le salon de mai soit annulé - mais nous communiquerons sur d'autres jolis événements et surtout vous préparons une renaissance de Singuliers Objets avec - nous l'espérons tellement - une belle union de partenaires et un cadre digne des plus belles créations et pièces uniques!
√Ä bient√īt! Suivez-nous pour en savoir plus sur l'√©dition de No√ęl 2017... Nous lancerons les candidatures courant avril! Elles seront annonc√©es ici sur notre page, aux Ateliers d'Art de France, et peut-√™tre chez nos futurs partenaires?
 

dimanche 22 janvier 2017

Les lieux "métiers d'art" à Paris - 1: Empreintes


Pour aller √† la rencontre des artisans d'art √† Paris et plus g√©n√©ralement dans les grandes villes, il faut surmonter quelques obstacles: o√Ļ? lesquels? A priori, la d√©marche ne va pas de soi. Pour se nourrir d'oeuvres d'arts plastiques ou en acqu√©rir, on peut facilement se diriger vers un mus√©e (le choix est vaste), une exposition, des galeries d'art souvent rassembl√©es dans un m√™me quartier.
C'est beaucoup plus compliqué lorsque l'on s'intéresse à l'artisanat d'art, c'est pourquoi la plupart du temps on profite de ses vacances pour s'arrêter visiter un atelier signalé par une pancarte ou un office de tourisme, une galerie de créateurs locaux, ou les marchés artisanaux et estivaux.
Or, il existe à et autour de Paris quelques lieux de référence à fréquenter occasionnellement, ou ouverts toute l'année, qui se font la vitrine rayonnante de l'artisanat d'art d'aujourd'hui, qu'il soit fidèle à une tradition ou au contraire dans l'innovation et le design.

Ces lieux, ces grands rendez-vous, nous avons d√©cid√© d'en parler et de pr√©senter r√©guli√®rement sur le blog nos d√©couvertes et les trouvailles/rencontres qui ont fait de nous des passionn√©s et fervents soutiens des professionnels des m√©tiers d'art. Ce sont aussi les lieux o√Ļ nous nous rendons pour acheter un cadeau, nos meilleures adresses pour faire plaisir et en m√™me temps √™tre acteur d'une √©conomie solidaire, o√Ļ l'argent d√©pens√© revient √† un cr√©ateur local (fran√ßais, ou europ√©en) travaillant pour vivre de son m√©tier d'artisan d'art.

Ce week-end, nous sommes allés chez Empreintes, découvrir la nouvelle expo intitulée "Crazy".

Empreintes est un concept-store (comprendre: "une boutique-mais pas que...") nouvellement ouvert et très vite plébiscité, qui en effet ne peut pas laisser indifférent. Quartier typique, très grande élégance des espaces, grandes verrières, simplicité des agencements qui laissent la part belle aux objets exposés. Et c'est bien là l'essentiel: la beauté des matières travaillées parfois jusqu'à une incroyable perfection, la subtilité des couleurs très bien valorisée, et le bel imaginaire des créateurs, dont l'inspiration est souvent pleine d'humour, de poésie, de liberté.

Ce désormais haut-lieu des métiers d'art présente donc à la vente une sélection d'"objets sensibles", répartis sur 3 étages et régulièrement renouvelés. Le café Season (1er étage) permet d'y faire une pause, sur un fond d'étagères remplies de pièces uniques.




Sabine Fillit

L'artisan créateur
Les c√©ramiques y occupent une grande place, mais on trouve √©galement verrerie, luminaires, meubles, bijoux, sculptures, mobiles, papeterie... Les prix sont affich√©s sans ambigu√Įt√©, allant du plat en c√©ramique √† 22€ (oui oui!) √† des pi√®ces d'exception √† plusieurs milliers d'euros... que l'on peut voir, toucher (avec pr√©caution!), admirer √† l'envi.












Kaori Kurihara
Le concept-store met aussi en lumi√®re certains cr√©ateurs √† travers une exposition (en ce moment "Crazy" avec Xavier No√ęl et Kaori Kurihara, √† d√©couvrir absolument si l'on aime la fantaisie) et de micro-expos dans de petites bo√ģtes, d√©di√©es au savoir-faire d'un cr√©ateur.


Xavier No√ęl

Pourquoi Singuliers Objets adore ce lieu? Parce que:

- il est rempli de singuliers objets!
- on y est accueilli avec le sourire par un personnel attentionné à tout (aux objets comme aux clients, bref du "bonjour!" aux emballages cadeaux)
- on s'y sent bien gr√Ęce √† des espaces o√Ļ l'on peut prendre le temps, par exemple s'assoir dans la salle obscure du sous-sol pour y regarder des courts m√©trages sur les m√©tiers d'art, ou dans les g√©n√©reux sofas du dernier √©tage pour se plonger dans les livres th√©matiques mis √† la disposition des visiteurs,
- il est très facile d'y trouver un objet coup de coeur, un objet singulier qui sera porteur de la philosophie d'Empreintes: la trace unique et discrète de la main et de la sensibilité d'un artisan-créateur.


PS: certains de nos créateurs y sont d'ailleurs... Actuellement vous pouvez y retrouver les bijoux en céramique de Delphine Iskandar :-)


>>> Connaissez-vous ce lieu? Si oui, dites-nous ce que vous en pensez...


Empreintes - 5 rue de Picardie 75003 Paris (√† c√īt√© du Carreau du Temple, et du March√© des Enfants Rouges) M√©tro R√©publique, Saint-S√©bastien Froissart, Arts et M√©tiers ou Temple
Plus d'infos ici: http://empreintes-paris.com
Les infos de la page Facebook: c'est par ici



vendredi 6 janvier 2017


Que vos rêves les plus fous et vos ambitions secrètes se réalisent... C'est le moment d'imaginer tout ce qu'on peut faire de génial, alors ne nous gênons pas!

Nous, pour 2017, on a pris des résolutions:

1°) ūüí° Refuser de faire les choses par habitude, et rester toujours cr√©atifs!
C'est pourquoi notre édition de mai est entre parenthèses cette année. Le succès est là, mais justement nous sentons bien qu'il faut évoluer, et trouver de nouvelles pistes pour nous élargir... Et on ne veut pas décevoir! Alors on prend du temps, le temps qu'il faut pour monter un événement plus ambitieux, plus ample, plus tout!

2°) ✊ Resserrer tout ce qui nous unit
Et oui, comme les vis des meubles montés il y a quelques années ou les boutons des manteaux de l'hiver: il faut renforcer tout ça une fois de temps en temps! Alors quand on parle d'une association, il s'agit tout simplement de se rapprocher les uns des autres pour regarder en arrière et profiter des liens forts tissés entre nous, et avec vous. C'est travailler à d'autres projets, différents, collaborer, explorer, et reconstruire avec la géométrie d'aujourd'hui.

3°) ūüĒ≠ √ätre des ambassadeurs √† la hauteur des m√©tiers d'art
Vous faire découvrir plus que jamais la richesse et l'inventivité incroyables du secteur des métiers d'art et de design! Alimenter le blog plus souvent, expliquer, montrer, vous emmener à la découverte des créateurs de talent, trop méconnus... et pouvoir les accueillir plus nombreux, mieux. Ils le méritent, et ils en ont besoin.

4°) ūüĎÄ √Čtonner!


5°) ūüĎĆ Faire bien... ou ne pas faire!
Une résolution discutable, mais si on veut suivre les 4 premières résolutions: pas le choix!


On a aussi une résolution pour vous:
ūüď® S'inscrire √† la newsletter SO...

ūüėú

√Ä bient√īt!






dimanche 27 novembre 2016

J-4... "Vous mettez combien de temps...?"

À chaque salon ses "petites phrases" et des attitudes de visiteurs qui suscitent nos réactions, des rigolades, les petites anecdotes qu'on se raconte dans le coin cuisine en coup de vent.
Il y a les personnes qui nous demandent le prix des présentoirs, par exemple. Ou qui veulent acheter les décorations.
Ça, ce sont les classiques.

Il y a aussi cette question incontournable et pourtant si épineuse pour nous: "Vous mettez combien de temps à faire un objet comme celui-là?"
Les créateurs sont toujours embarrassés de ce genre de question, d'ailleurs ils n'y répondent jamais vraiment.

On vous explique pourquoi.
Quand on est artisan d'art ou créateur, "faire un objet" c'est un long processus dont le public ne voit pas l'étendue - et c'est bien comme ça. Comment expliquer, sans devenir rébarbatif, que le temps de création ne se limite pas au temps de travail manuel en atelier?
 Tout objet est le fruit d'une longue pr√©paration: prospecter pour trouver la mati√®re premi√®re, aller la chercher, l'essayer, l'apprivoiser. Travailler au design d'une nouveaut√©, dessiner, faire des √©chantillons, des sp√©cimens, mod√©liser. Entretenir ses outils ou les r√©parer, changer des pi√®ces, les graisser, les nettoyer. T√Ętonner sur une nouvelle forme, un nouveau motif, faire des erreurs techniques, recommencer.

Et puis, on a trouvé, on est prêt: on se lance dans la réalisation de l'objet, ou de la petite série.
Si on ne comptait que ce temps-là, ce serait simple.

Mais il y a aussi, une fois que la pièce est finie, les étapes ultérieures: y apposer sa signature (c'est parfois un peu compliqué, certains gravent, d'autres fabriquent un sceau, font imprimer des autocollants ou tisser des étiquettes), vérifier la fonctionnalité de la pièce, poser des fixations, la faire monter parfois sur un support métallique, la faire encadrer. Prévoir le temps et l'espace et toute la complexité d'un shooting photo pour le book et le site internet. Passer du temps aussi à organiser le stockage, l'emballage, le transport, la présentation. Parfois, fabriquer un socle, le peindre. Un cartel ou au minimum l'affichage du prix.
Là, c'est fini!

Tout ce temps n'est pas quantifiable. Et d'ailleurs pourquoi le quantifier: pour savoir si le prix est juste? Pour se donner des repères?
À notre sens, ce n'est pas la bonne approche de l'artisanat d'art. Quand on discute du dernier roman lu, indique-t-on le temps qu'on a mis à le lire? Peu importe. Demanderait-on à l'auteur combien de temps il a mis à l'écrire? Certainement pas. Ce qui l'a inspiré, oui. Ce qu'il a essayé d'exprimer, oui.
Il faut regarder un objet d'artiste comme on lit un livre... Se laisser emporter par lui sans en quantifier les heures de travail, sans le ramener à sa réalité technique.